Atelier International du Grand Paris. Vers un grand système métropolitain, prospectives sur la mobilité dans le grand Paris
Cacher le contenu pour mieux voir les images
afficher le contenu
les systémes métropolitains du Grand Paris, 2013 - 2014

Mobilité

Presse Un projet métropolitain Orientations Le scénario Le débat

le scénario

Pour une nouvelle approche de la mobilité sur le territoire du Grand Paris

Le Grand Paris, c'est d'abord la conscience d'un destin commun, partagé par les douze millions d'habitants de l'agglomération parisienne. Ce projet pour une métropole du XXIe siècle passe par la remise en mouvement des territoires qu'ils habitent, par leur rééquilibrage et par leur développement.

La possibilité de se déplacer librement, facilement et rapidement à travers le territoire métropolitain est une condition nécessaire mais pas suffisante pour réussir le Grand Paris. Le Grand Paris ne se résume pas à un système de transport. La mobilité conjugue tous les modes de déplacement et toutes les vitesses (de la plus lente à la plus rapide), ceux que l'on connaît - à pied, en vélo, en voiture, en tramway, en RER, en train, en bus, en bateau... - aussi bien que ceux à venir. La méthode proposée consiste à articuler les réseaux de transport en commun repensés avec tous les autres modes de déplacement dans un Grand Système Métropolitain. Ce système doit être à la fois prospectif et pouvoir être mis en oeuvre sans tarder et à moindre coût. Dans la situation d'urgence actuelle, il importe d'investir avec clairvoyance et de repenser la gouvernance des transports à l'échelle métropolitaine.

Ce scénario s'appuie sur trois principes :

Interconnecter tous les modes de déplacement

Un maillage interconnecté de l'ensemble des réseaux de transport, y compris le réseau autoroutier, permet d'optimiser la mobilité dans tout le Grand Paris. Il recherche la combinaison la plus efficace - techniquement, socialement, durablement - de différents modes de transport insérés dans la réalité des territoires.

S'appuyer sur l'existant

Le scénario s'appuie pour une large part sur les réseaux existants, ferroviaires et routiers, ainsi que sur les projets déjà adoptés et financés. Il augmente leur efficacité en les remodelant en partie, en les cadençant, en les complétant là où il faut. Cela facilite la réalisation effective, plus rapide et à moindre coût, des nouvelles lignes projetées, qui passent autant que possible à l'air libre pour mettre en scène la découverte du paysage métropolitain.

Desservir tous les territoires

Le système dessert tous les territoires sans exclusion avec trois échelles de vitesse : un maillage fin de bus et de tramways pour irriguer les quartiers, sans oublier le métro parisien ; quatre nouvelles lignes dont trois tangentielles pour compléter le réseau métropolitain des RER et des Transiliens, et des transports en commun sur les autoroutes ; trois nouvelles lignes ferroviaires en rocade à grande capacité et à grande vitesse maillées avec sept lignes radiales repensées, ainsi qu'avec les autoroutes, le réseau TGV et les aéroports.
55 gares de correspondance coïncident avec des lieux à fort potentiel d'habitat, d'emplois ou particulièrement emblématiques.

Ce scénario avancé accueille et fédère les différents projets en les resituant dans la réalité des territoires face aux enjeux du Grand Paris. Il est ouvert au débat, évolutif et a vocation à être discuté, partagé et amendé par tous, acteurs institutionnels comme habitants. Il correspond à une méthode rapportée aux enjeux du Grand Paris.